Factories of the future FR

L'entreprise technologique Barco met la dernière main à son projet "One Barco" et entend poursuivre son développement opérationnel par la création d'un nouveau site de production sur son Campus à Courtrai.

Pour Pedeo Hogedrukgieterij à Audenarde, fournisseur de produits de fonderie sous pression en alliages de zinc et d'aluminium, intégrer la " customer intimacy " dans l'Industrie 4.0 est un must. En tant que PME, Pedeo a développé une " feuille de route technologique " en vue de déployer cette vision d'avenir en étroite collaboration avec ses clients. Reynaers Aluminium s'est déjà engagé.

En fin de compte, les nouveaux modèles commerciaux destinés à aboutir à une économie circulaire sont-ils vraiment si nouveaux que cela ? Un coup d’œil dans le rétroviseur peut être riche en enseignements, grâce à James Watt, ingénieur et inventeur du XVIIIe siècle.

Worldline, leader européen des paiements et des services transactionnels, mais aussi important fabricant de terminaux de paiement, a décidé de réduire son impact sur l’environnement en repensant ses processus et produits. L’entreprise a travaillé avec Sirris et Agoria pour réduire ses coûts et son impact écologique en mettant en place un processus d’amélioration continue en phase avec l’ambitieuse politique RSE du groupe Worldline (formalisée dans son programme Trust 2020).

Made Different Digital Wallonia a organisé, ce mardi 20 mars 2018, un premier événement majeur en Wallonie pour faire découvrir les tendances et les innovations liées à l’Industrie du Futur, mais surtout pour annoncer les 7 premiers « Ambassadeurs Made Different Digital Wallonia ».

La marge de manœuvre illimitée dans la mise en forme et les options de personnalisation, d’efficacité des matériaux, d'allègement des pièces... offertes par la fabrication additive font l’unanimité. Dans la pratique, il ne faut plus qu’une imprimante 3D pour atteindre son objectif. La conception surtout requiert une tout autre approche et un autre état d’esprit de la part du concepteur. C’est pourquoi nous apportons des éclaircissements sur certaines questions essentielles dans une série d'articles de blog : en quoi la conception est-elle différente en fabrication additive, quels sont les méthodes et logiciels et comment s’y prendre ? 

Les produits du futur seront plus petits, plus légers et plus intelligents. Leur création repose sur la maîtrise de technologies nouvelles et comporte de nombreux défis, notamment dans le domaine de la plasturgie. En effet, l’allègement des produits passe plus que jamais par les matières plastiques et notamment leur mise en forme à l’échelle micro. Mais si le moulage par injection est une méthode efficace et économique pour fabriquer de grandes pièces plastiques, la production de pièces miniaturisées et/ou complexes nécessite l’utilisation de technologies spécifiques.

Le Centre UE-Japon organise du 25 au 29 juin une formation intensive de cinq jours s’adressant aux cadres européens initiés à la méthode World Class Manufacturing. Le programme inclut diverses conférences ainsi que la visite d’un certain nombre d’entreprises japonaises de pointe dans le but d’améliorer la productivité et de réduire les coûts de production.

Chez Van Hool, la production de véhicules industriels se caractérise aujourd’hui par une automatisation extrêmement poussée et une flexibilité inégalée. La programmation entièrement automatisée de robots de soudure constitue la dernière pièce du puzzle apportée dans le cadre d’un trajet d’innovation fascinant.

En compagnie de Sirris, ASCO a optimisé pour l'impression 3D une pièce équipant déjà les ailes d'avion. Les partenaires ont mis au point une pièce non seulement polyvalente mais dont le poids a également été réduit de 30 pour cent, ce qui permet dès lors de réaliser des économies. Dans la foulée, le rapport buy-to fly a été ramené de 17 à 1,5.

Pages